Normalisation des relations Cuba-USA : étapes clés (La Pupila Insomne)

Normalisation des relations Cuba-USA : étapes clés – Les lecteurs pourront voir, dans cette liste, les efforts cubains déployés dans le contexte persistant du Blocus. (La Pupila Insomne)

Le 20 juillet prochain est le premier anniversaire de l’ouverture de l’ambassade de Cuba à Washington. Le jour choisi pour la célébration sera le 7 juillet, premier mardi du mois des vacances d’été et scolaires. La nouvelle m’a incité à reporter quelques points de repères essentiels dans le processus difficile de la normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis, annoncée le 17 décembre 2014 par les Présidents Raúl Castro et Barack Obama.

Comme les lecteurs pourront le vérifier sur la base d’une sélection personnelle et partielle des faits, le processus n’évolue pas toujours vers une amélioration des relations entre les deux pays. Il y a des avancées, des reports de points difficiles, et quelques différences d’approche et de principe ; telles que celles qui surgissent lorsque l’on parle de démocratie et de droits humains.

Bien sûr, la première chose à retenir est ce 17 décembre 2014, jour où a commencé le processus qui a conduit à l’ouverture de l’ambassade de Cuba à Washington ; ce fut aussi le jour du retour au pays des trois derniers héros du groupe des Cinq à être encore injustement incarcérés dans les prisons nord-américaines. Je veux parler de Gerardo, Antonio et Ramon. René et Fernando étaient déjà à Cuba, de part l’histoire que tout le monde connait.

Ceci énoncé, je passe au rappel des étapes du chemin parcouru depuis l’ouverture de l’ambassade de Cuba aux États Unis jusqu’à aujourd’hui, qui est le travail de nombreuses personnes.

Le 1er juillet 2015, à La Havane : Le Président cubain Raul Castro s’adresse au Président Barack Obama par une lettre officielle pour communiquer formellement la décision d’ouvrir ou de rouvrir une ambassade cubaine dans la capitale nord-américaine. Une partie de la missive déclare :

« En accord avec les annonces du 17 décembre 2014 et les pourparlers de haut niveau entre nos gouvernements, j’ai le plaisir de vous adresser la confirmation que la République de Cuba a décidé de rétablir les relations diplomatiques avec les États-Unis d’Amérique et d’ouvrir des missions diplomatiques permanentes dans nos pays respectifs, le 20 juillet 2015. La délégation cubaine assume cette décision, animée par l’intention mutuelle de développer les relations respectueuses et la coopération entre nos peuples et gouvernements. »

Le 20 juillet 2015, à Washington : en la présence du ministre des affaires étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, et de la cheffe du Département des États-Unis du MINREX, Josefina Vidal, l’ambassade de Cuba à Washington est officiellement inaugurée.La partie nord-américaine est assistée par Roberta Jacobson.

José Ramón Cabañas est également présent, alors chef du bureau des intérêts de Cuba aux États-Unis.

Par la suite, dans son numéro du 17 septembre 2015, le périodique Granma informera sur la nomination officielle de Jose Ramon Cabañas en tant qu’ambassadeur de Cuba aux États-Unis.

Au cours de l’après-midi de ce 20 juillet, le ministre cubain des affaires étrangères Bruno Rodriguez et le secrétaire d’État John Kerry auront une réunion suivie d’une conférence de presse.

Dans cette conférence de presse, John Kerry informera qu’il se rendra le 14 août à La Havane pour inaugurer l’ambassade des États-Unis sur l’île par une cérémonie identique.

Le 23 juillet 2015 : les autorités bancaires de l’île ont confirmé, à La Havane, que la banque internationale de commerce de Cuba S.A. (Bicsa) et la banque étasunienne Stonegate, établie en Floride, ont signé un accord pour un compte bancaire correspondant. La banque Stonegate dispose de 21 succursales dans l’État de Floride et a été fondée en 2005. La banque Bicsa a été créée en 1993 et compte plus de 600 agences de correspondants dans le monde.

Le 29 octobre 2015 : le premier vice-ministre des affaires étrangères, Marcelino Medina González, rencontre M. Alejandro Mayorkas, sous – secrétaire du Département de la sécurité interne des États-Unis. Le représentant des négociations a.i. de l’ambassade des États-Unis à Cuba, Jeffrey DeLaurentis, et le commissaire du service des douanes et de la protection frontalière, R. Gil Kerlikowske, ont accompagné le sous-secrétaire. Du côté cubain, Josefina Vidal Ferreiro était présente.

Le 2 novembre 2015 : Lors de la XXXIII° édition de la foire internationale de La Havane, FIHAV 2015, un premier accord est signé entre l’entreprise des télécommunications de Cuba, Etecsa, et la compagnie Sprint Communications LP. des États-Unis.

C’est Hilda Arias Perez, directrice centrale des services mobiles d’Etecsa, qui a signé pour la partie cubaine, tandis que Marcelo Claure, président de Sprint, a fait de même pour les États-Unis.

Le 3 novembre 2015 : le Conseil des négociations entre les États-Unis et Cuba débute à la Havane. Dans ce cadre, le ministre cubain du commerce extérieur et de l’investissement étranger, Rodrigo Malmierca, a reçu le vice-président exécutif de la Chambre des États-Unis, Myron Brilliant. Le président de la Chambre de commerce de Cuba, Orlando Hernandez Guillen, a dirigé la séance de travail.

Le 10 novembre 2015 : la deuxième réunion de la Commission bilatérale Cuba – États-Unis est tenue à Washington. Les délégations de Cuba et des États-Unis ont été présidées par Josefina Vidal Ferreiro et le sous-secrétaire adjoint du Département d’État des affaires de l’hémisphère occidental, Edward Alex Lee. Ils ont examiné les sujets de l’ordre du jour convenus lors de la première réunion de la Commission, le 11 septembre 2015 à La Havane.

Le 11 novembre 2015 : le vice-président du Conseil des ministres, Ricardo Cabrisas Ruíz, reçoit Thomas Vilsack, secrétaire de l’agriculture des États-Unis. Le sénateur Jeff Merkley (D-Oregon), les représentants démocrates Terri Sewell (Alabama), Kurk Schrader (Oregon), et Suzan DelBene (Washington), ainsi que le chargé d’affaires a.i de l’ambassade des États-Unis à Cuba, Jeffrey DeLaurentis, accompagnaient Thomas Vilsack. Du côté cubain, Gustavo Machín Gómez, sous-directeur du ministère des affaires étrangères aux États-Unis, a également participé.

Le 12 novembre 2015 : le secrétaire de l’agriculture Tom Vilsack est reçu au ministère de l’agriculture par le titulaire Gustavo Rodriguez Rollero.

Le 13 novembre 2015 : dans l’après-midi, Bruno Rodriguez a reçu Thomas Vilsack, secrétaire de l’agriculture des États-Unis.

Le 18 Novembre 2015 : Les scientifiques de Cuba et des États-Unis signent au siège de la Chancellerie cubaine un memorandum d’entente entre le ministère des sciences, technologies et environnement, et l’administration nationale atmosphérique et océanique du Département du commerce des États-Unis.

Le 24 novembre 2015 : une Déclaration conjointe entre la République de Cuba et les États-Unis pour la coopération sur la protection environnementale est signée au siège du Département d’État. Du côté nord-américain, M. David Balton, secrétaire adjoint du Département d’État océans et pêche, a signé le document, et Jose Ramon Cabañas Rodriguez, ambassadeur de Cuba aux États-Unis, a fait de même pour la partie cubaine.

Le 30 novembre 2015 : une nouvelle série d’entretiens sur l’immigration s’effectue entre les délégations de Cuba et des États-Unis, dirigée par Josefina Vidal Ferreiro et par le secrétaire adjoint du Département d’État des affaires de l’hémisphère occidental, Edward Alex Lee.

Le 1er décembre 2015 : le panel « diplomatie scientifique avec Cuba : avancées et opportunités » parrainé par l’association nord-américaine pour l’avancée des sciences (AAAS) se réunit à Washington. Le directeur du projet Conservation et Recherche marine à Cuba de la fondation « Océan », Fernando Bretos, et l’ambassadeur de Cuba à Washington, Jose Ramon Rodriguez Cabañas, étaient présents.

Le panel a commencé par les mots du conseiller adjoint au secrétaire d’État des États-Unis pour les sciences et la technologie, le Dr Frances Colon.

Le 2 décembre 2015 : le Premier vice-ministre des relations extérieures de Cuba, Marcelino Medina González, soutient une rencontre avec Greg Abbott, gouverneur du Texas, qui a fait une visite de travail à Cuba.

Le 8 décembre 2015 : une réunion informative s’est tenue dans la capitale cubaine entre les représentants des gouvernements de Cuba et des États-Unis sur des compensations mutuelles. La délégation cubaine a été dirigée par Abelardo Moreno Fernández, vice-ministre des relations extérieures, et par Mary McLeod, principale vice-conseillère juridique pour le Département d’État, pour la délégation nord-américaine.

Le 10 décembre 2015 : Les représentants des gouvernements de Cuba et des États-Unis ont tenu une nouvelle série de pourparlers sur le service du courrier postal direct entre les deux pays. La délégation cubaine a été dirigée par l’ambassadeur de Cuba aux États-Unis, Jose Ramon Rodriguez Cabañas, et du côté nord-américain, par Lea Emerson, directrice exécutive des relations internationales du service postal des États-Unis.

Les 14, 15 et 16 décembre 2015 : un troisième cycle des négociations Cuba – États-Unis a eu lieu à Washington.

Les 15, 16 et 17 Décembre 2015 : des représentants de Cuba et des États-Unis ont soutenu des entretiens à Washington sur l’hydrographie et les cartes marines, entamés en février 2015. La délégation cubaine était dirigée par le Colonel Candido Regalado Gómez, chef du bureau national d’hydrographie et de géodésie (ONHG), et aux États-Unis par l’Amiral F. Gerd Glang, directeur du service des soulèvements côtiers de l’administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA) et chef hydrographe.

Le 17 décembre 2015 : une douzaine de congressistes démocrates et républicains annoncent la création d’un groupe de travail sur Cuba pour se rapprocher de l’île, profitant de l’accomplissement de l’année par les annonces du 17 décembre.

Le 24 décembre 2015 : les factions du Congrès nord-américain opposées au rapprochement entre Washington et La Havane ont échoué dans leur tentative de bloquer les dernières mesures exécutives de l’administration Obama par la loi sur le budget 2016.

Le 4 janvier 2016 : l’Université de La Havane (UH) et l’Université Virginia Commonwealth (VCU) des États-Unis signent un accord pour promouvoir la coopération académique entre les deux institutions.

Le 6 janvier 2016 : le gouverneur de la Virginie, Terry McAuliffe, effectue une tournée au terminal portuaire et sur d’autres secteurs de la Zone spéciale de développement Mariel (ZEDM), au cours de laquelle il a souligné le potentiel d’une étroite relation de travail entre le port d’eaux profondes de son État et Mariel.

Le 22 janvier 2016 : Visite à Cuba d’une délégation des États-Unis présidée par l’ambassadeur Daniel Sepulveda, secrétaire adjoint du Département d’État et coordonnateur de la politique internationale des communications et de l’information, et Thomas Wheeler, président de la commission fédérale des communications (FCC). Ils étaient accompagnés par des fonctionnaires des départements d’État, du Commerce et du Trésor, et de la FCC. Une représentation des entreprises nord-américaines du secteur des télécommunications s’est également intégrée à la délégation. Les visiteurs ont été reçus par le vice-ministre du ministère des communications, Jorge Luis Perdomo Di-Lella.

Le 28 janvier 2016 : Un groupe de législateurs de l’État du New Jersey se réunit avec des députés, des ex-députés et des fonctionnaires de l’Assemblée Nationale du pouvoir populaire.

Ce même jour, on apprend qu’à la veille de l’annonce des nouvelles réglementations sur Cuba, émise par les ministères du Trésor et du Commerce des États-Unis, le 20 janvier, la compagnie nord-américaine de design WATG Holdings Inc. fut pénalisée de 140 400 dollars pour violations du blocus contre Cuba.

Le 4 Février 2016 : une réunion technique sur les infractions au trafic illicite des personnes et la fraude de l’immigration se conclut à Miami, en Floride. La partie cubaine a été dirigée par le Colonel Mario Mendez Mayedo, chef de la direction de l’identification, de l’immigration et des étrangers du ministère de l’intérieur. Pour les États Unis, ont présidé des représentants du service de l’immigration et du contrôle des douanes, et du service Citoyenneté et Immigration du Département de sécurité intérieure. D’autres représentants de cette instance, et des départements d’État et de la Justice, ont aussi participé.

Le 15 février 2016 : le Premier vice-ministre des relations étrangères, Marcelino Medina González, a rencontré une délégation bipartite de la Chambre des représentants du Congrès des États-Unis, dirigée par les représentants Tom Emmer, républicain du Minnesota, et Kathy Castor, démocrate de la Floride.

Sur le même jour, il a été rapporté que le ministre du commerce extérieur et des investissements étrangers de Cuba (MINCEX), Rodrigo Malmierca Diaz, effectuera une visite de travail aux États-Unis entre les 15 et 18 février, à la tête d’une délégation composée de fonctionnaires de MINCEX, du ministère des affaires étrangères, de la banque centrale de Cuba, de la Chambre de commerce de la République de Cuba et de directeurs d’entreprises cubaines.

Le 16 février 2016 : au siège de l’Hôtel National de Cuba, est signé le mémorandum pour la mise en place de vols réguliers entre Cuba et les États-Unis. Du côté cubain, le ministre des transports, Adel Yzquierdo Rodriguez, et le président de l’Institut de l’aéronautique civile de Cuba, Alfredo Cordero Puig, ont signé le mémorandum, ainsi que le secrétaire des transports, Anthony Foxx, et le secrétaire-adjoint des affaires économiques et des affaires du Département d’État, l’Ambassadeur Charles Rivkin, du côté nord-américain.

Le 22 février 2016 : le Département du Trésor nord-américain impose une nouvelle amende à la société française CGG Services S.A. C’est la nouvelle victime de la persécution économique, commerciale et financière pour violations du blocus.

Le 23 février 2016 : la Maire de la ville de Washington, Muriel Bowser, visite l’île à la tête d’une délégation commerciale formée de 41 représentants du secteur bancaire, de la construction, d’infrastructures, de la santé, des assurances et de l’éducation.

Le 25 février 2016 : les États-Unis imposent une amende contre la compagnie Halliburton pour avoir enfreint le blocus.

Le 14 mars 2016 : l’Entreprise de télécommunications de Cuba SA (Etecsa) et Verizon Partner Solutions, unité de gros de la société nord-américaine Verizon Communications Inc., ont signé un accord d’interconnexion directe pour l’échange de trafic téléphonique international entre les États-Unis et Cuba.

Le 17 mars 2016 : Cuba et les États-Unis rétablissent le service de courrier direct, avec l’atterrissage, à l’aéroport international Jose Marti de la capitale, d’un vol inaugural en provenance d’une ville nord-américaine de Miami.

Peu de temps après, l’aéronef modèle SAAB 340 de la société IBC Airways est arrivé au terminal d’Aerovaradero.

Le 18 mars 2016 : le Service national océanique, de l’administration nationale océanique et atmosphérique, du Département du commerce des États-Unis et du bureau national d’hydrographie et de géodésie de Cuba, décident de signer un mémorandum d’entente à l’Hôtel Palco de la capitale cubaine.

Le 21 mars 2016 : Le président Obama visite Cuba. Après les entretiens officiels, les présidents de Cuba et des États-Unis ont présenté des déclarations à la presse.

Le 28 mars 2016 : l’Institut supérieur de technologie et de sciences appliquées de La Havane (InSTEC), l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA) et l’Institut de physique nucléaire en Italie (INFN) décident de tenir un Atelier international sur la physique et les applications des faisceaux d’ions de haute luminosité.

Le 22 avril 2016 : Déclaration officielle de Cuba sur les nouvelles dispositions sur l’immigration après l’incident qui a eu lieu à Miami avec la compagnie de croisière Carnival.

Le 16 mai 2016 : troisième session de la Commission bilatérale Cuba – États-Unis à La Havane24. La délégation cubaine est dirigée par Josefina Vidal Ferreiro, et du côté des États-Unis, par la conseillère du secrétaire d’État, Kristie Kenney.

Au cours de la réunion, les accords conclus lors de la deuxième réunion de la Commission tenue le 10 novembre 2015 à Washington, ont été révisés.

Le 3 juin 2016 : la délégation cubaine dirigée par le ministre de l’agriculture de Cuba, Gustavo Rodriguez Rollero, conclut une visite aux États-Unis parrainée par la Coalition agricole États-Unis&Cuba, et Engage Cuba.

Comme le lecteur peut le vérifier, ce que nous disions au début de ce compte rendu est vrai : nous avons beaucoup travaillé. Nombreux sont les efforts déployés de la base aux plus hautes instances pour que les relations entre Cuba et les États Unis parviennent à ce point optimal que certains appellent la « normalisation ». Je crois personnellement en la possibilité que Cuba et les États-Unis aient au moins un lien raisonnable de voisinage. Si la souveraineté cubaine est respectée, beaucoup de choses peuvent être réalisées.

Auteur : Edmundo García, (www.latardesemueve.com / @edmundogarcia65)
Source : La Pupila Insomne, le 20 juin 2016.
Traduction : Admin Site France-Cuba, le 21 juin 2016 (ouf !)



» http://www.francecuba.org/normalisation-relations-cuba-usa-etapes-cles/
Publié dans Actuel, Blocus, Cuba, International

Mariela Castro Espin

Événements

Date / Heure Événement
10.09.2017 - 30.10.2017
0:00
SOLIDARIDAD con CUBA!
18.10.2017 - 26.11.2017
9:00 - 23:00
Expo "iChe vive !"
Café du Tunnel, Fribourg
25.11.2017
Toute la journée
ACTO DE HOMENJAE a FIDEL en Berna

Archives

La fin du blocus ?

L'image volée de Guantanamo

La France à Cuba