Exercice stratégique « Bastion 2016 »

Cet exercice a pour objectif l’entraînement des organes de direction et de commandement des différentes structures chargées de la défense nationale et territoriale, l’organisation du travail visant au renforcement des capacités de défense du pays et de la préparation des troupes et de la population pour faire face aux différentes actions de l’ennemi.

Pendant sa mise en œuvre et durant les Journées nationales de la défense, le samedi 19 et le dimanche 20 novembre, des manœuvres et des exercices tactiques de différents types seront exécutés, avec la participation d’unités des Forces armées révolutionnaires, du ministère de l’Intérieur et d’autres composantes du système de la défense territoriale, incluant le mouvement de troupes et de matériel de guerre, des vols de l’aviation et des explosions dans certaines situations données.

L’Exercice stratégique « Bastion 2016 » constitue un élément essentiel dans la matérialisation de la doctrine de la Guerre de tout le peuple.

Ministère des Forces armées révolutionnaires

Source : Granma.cu


 L’analyse de cette note informative faite par le journal Le Figaro

Le gouvernement cubain, qui n’a pas encore réagi à la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, a annoncé aujourd’hui la tenue prochaine de nouveaux exercices militaires pour faire face à une éventuelle invasion.

Cet « exercice de défense » prévu du 16 au 18 novembre « a pour objectif d’entrainer » les troupes et les citoyens « à affronter différentes actions de l’ennemi », précise le quotidien Granma, organe officiel du parti communiste cubain (PCC), dans sa Une d’aujourd’hui.

Il aura lieu sur l’ensemble du territoire cubain, à l’exception de la province orientale de Guantanamo – où est située la célèbre base navale américaine – qui a été fortement frappée début octobre par l’ouragan Matthew. Ces manoeuvres ne sont pas exceptionnelles, elles sont organisées périodiquement depuis 1980 et les précédentes avaient eu lieu en 2013, mais le moment choisi pour cette annonce interpelle, puisqu’elle survient quelques heures après l’élection du républicain Donald Trump à la présidence américaine.

Au cours de la campagne, le milliardaire n’a pas caché ses réserves quand au rapprochement avec l’ile engagé depuis fin 2014 par son prédécesseur Barack Obama, estimant à plusieurs reprises que le président démocrate n’avait rien obtenu en échange des concessions de la Maison Blanche au gouvernement cubain.

Tagués avec : , ,
Publié dans Actuel, Cuba

Mariela Castro Espin

Événements

Cada 17 del mes: Protestas contra el Bloqueo criminal de los Yankis

17.07.2018

"26 de Julio" in BERN

21.07.2018
in OVG, Muri b. Bern

"26 de Julio" in BERLIN

28.07.2018
in Stadtpark Lichtenberg (Parkaue), Berlin

Archives

La fin du blocus ?

L'image volée de Guantanamo

La France à Cuba