L’UE tourne la page des mauvaises relations avec Cuba

Les 28 pays de l’UE ont définitivement tourné la page des mauvaises relations avec Cuba mardi en abrogeant un texte de 1996 qui fixait une série de préalables à la normalisation du lien, notamment en matière de respect des droits de l’homme.

Le Conseil de l’Union européenne, qui représente les États membres, a abrogé la Position commune de l’UE sur Cuba de 1996, a-t-il annoncé dans un communiqué, y voyant l’ouverture d’un nouveau chapitre dans la relation avec l’ile des Caraïbes.

Cette normalisation des relations UE-Cuba, dix jours après la mort de Fidel Castro, intervient surtout dans le sillage du rapprochement avec La Havane décidé par le président américain Barack Obama, qui avait mis un terme en mars 2016 à 60 années de gel entre les deux pays.

Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l’UE, avait annoncé fin septembre qu’elle allait soumettre aux 28 sa proposition d’abroger cette Position commune de 1996, un texte considéré comme le point culminant des dissensions.

Dans un communiqué, le vice-ministre cubain des Affaires étrangères Abelardo Moreno a estimé qu’il était impératif que cette relique du passé, en contradiction avec les bases de l’égalité, de la réciprocité et du respect, (…) soit complètement abolie.

Le gouvernement de La Havane a rappelé qu’il avait toujours rejeté la Position commune de l’UE en raison de son caractère d’ingérence, sélectif et discriminatoire.

Le feu vert des États membres sur ce point intervient parallèlement à celui donné sur un accord de dialogue politique et de coopération, conclu par la Commission en mars et qui doit être officiellement signé lundi prochain à Bruxelles entre l’UE et Cuba, représenté par son ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez Parrilla.

Cet accord qui doit encore être soumis au Parlement européen, puis ratifié par les Parlements nationaux des États membres, vise à accompagner le processus de transition de l’économie et de la société cubaines, précise le communiqué du Conseil.

Il constituera le nouveau cadre juridique des relations UE-Cuba afin notamment d’encourager le développement durable, la démocratie et les droits de l’homme et de trouver des solutions communes aux défis mondiaux, ajoute-t-on de même source.

Nous nous trouvons vraiment à un tournant des relations entre l’UE et Cuba, a commenté Mme Mogherini, citée dans le communiqué.

Par ce nouvel accord, l’UE est prête à soutenir Cuba dans son processus de modernisation économique et sociale, et je me réjouis à la perspective de continuer à renforcer nos relations bilatérales, a-t-elle assuré.

Cuba était jusqu’alors le seul pays latino-américain à ne pas avoir d’accord de coopération internationale avec l’UE.

Source :  Romandie.com AFP / 06 décembre 2016 20h04 

 

 

Publié dans Actuel, Cuba, International

Mariela Castro Espin

Événements

Cada 17 del mes: Protestas contra el Bloqueo criminal de los Yankis

17.07.2018

"26 de Julio" in BERN

21.07.2018
in OVG, Muri b. Bern

"26 de Julio" in BERLIN

28.07.2018
in Stadtpark Lichtenberg (Parkaue), Berlin

Archives

La fin du blocus ?

L'image volée de Guantanamo

La France à Cuba