Léonardo Padura et James Ellroy: roman noir à Cuba et aux Etats Unis, critique sociale et double discours

La 13éme édition du festival du roman policier « Barcelone Noire » convoquait il y a quelques jours 106 écrivains et écrivaines (1), La « star » invitée étant l’Américain James Ellroy, prix « Pepe Carvalho » 2018 (2).

L’écrivain le plus interviewé ces jours-là, n’était cependant pas Ellroy, mais le Cubain Leonardo Padura, dont la couverture médiatique fut vraiment voyante (3) (4). Mais à la marge du quantitatif, ce qui était vraiment choquant c’est le traitement journalistique si différencié, selon que l’on parle du Cubain Léonardo Padura ou de l’Américain James Ellroy. Voyons ça.



» http://www.cubainformacion.tv/index.php/lecciones-de-manipulacion/78095-Leonardo-Padura-y-James-Ellroy-novela-negra-en-Cuba-y-EEUU-critica-social-y-doble-rasero
Publié dans Actuel, Cuba, Culture, International

Mariela Castro Espin

Événements

Cada 17 del mes: Protestas contra el Bloqueo criminal de los Yankis

17.07.2018

"26 de Julio" in BERN

21.07.2018
in OVG, Muri b. Bern

"26 de Julio" in BERLIN

28.07.2018
in Stadtpark Lichtenberg (Parkaue), Berlin

Archives

La fin du blocus ?

L'image volée de Guantanamo

La France à Cuba